> Découvrir > Les villages > Historique > Les voies de communication

Les voies de communication

Riddes a toujours été un lieu de passage important. Jusqu'au milieu du 19e siècle, un relais de diligence était situé dans le village.

Cette situation disparut avec la construction du chemin de fer qui longeait la rive gauche du Rhône jusqu'à Riddes et qui fut construit dans les années 1850.

Ce fut le premier moyen de communication de Riddes. Est venue ensuite l'autoroute A9 qui traverse le Valais.

 

 

Avec l'existence de celle-ci et la mise en place dans les années 1970 d'une déviation de la route cantonale, Riddes paraissait pouvoir vivre à l'abri d'une circulation trop intense.

Cela n'est pas vraiment le cas et, à la fin du 20e siècle, le conseil communal décida de lancer un concours de projets pour un nouvel aménagement du Centre du village. Aujourd’hui, la place de Foire a été réaménagée, notamment par une réduction de la taille de la route et l’agrandissement des trottoirs qui, liés à une limitation de vitesse de 30km/h, permettent aux piétons de se sentir plus à l’aise et plus au calme. En plus de cela, grâce au réaménagement d’un tronçon de la route cantonale, le village de Riddes est aujourd’hui interdit à toute circulation poids-lourd, ce qui allège considérablement le trafic au sein même du village. 

Jusqu'au milieu du 20e siècle, l'accès à la commune d'Isérables était peu pratique car il n'existait qu'un chemin muletier. Les Bedjuis qui descendaient travailler les vignes qu'ils possédaient à Leytron devaient parcourir un long et difficile chemin pour arriver à destination. En 1942, le Téléphérique Riddes-Isérables fut inauguré et rapprocha ainsi la plaine à moins de dix minutes de la commune de montagne. Celui-ci a été lui aussi été rénové en 2009, afin de répondre aux nouvelles normes en vigueur. Cela permit de mettre l’accent sur la vue avec la mise en service de nouvelles cabines et leur vitrage panoramique. Point essentiel aussi pour les habitués, la durée de la course passant de 10 à 6 minutes.

Même si le nom « Riddes » pourrait venir du Celte « Rid » qui désigne un passage à gué sur un cours d’eau, les Riddans ont préféré mettre du cœur à l’ouvrage afin de construire un pont pour traverser le Rhône.

Ce pont fut mentionné pour la première fois en 1287. Son rôle stratégique, c’est grâce à lui que la route qui parcourait la Vallée du Rhône franchissait le fleuve, et sa fragilité face aux intempéries entraînèrent à plusieurs reprises sa destruction et sa reconstruction.  Après la révolution, le pont fut détruit deux fois par le feu : en 1799 et en 1844. Après ce second incendie, il fut reconstruit en pierre. Dès 1983, dans le cadre de la construction de l’A9, le pont de Riddes fut bâti dans sa forme actuelle. Les travaux durèrent de 1985 à 1988 et l’inauguration officielle s’est déroulée le 13 décembre 1988.

Imprimer PDF Recommander
Horaires d'ouverture des bureaux
Lundi au vendredi 07 h 00 à 11 h 00
Mercredi après-midi 14 h 00 à 17 h 00
   
Commune de Riddes
Rue du Village 2
1908 Riddes
Tel. 027 305 20 20
Fax -
Powered by / boomerang